les-hameaux-du-bois.fr
Image default
Immobilier

Achat de résidence de tourisme : les avantages et les pièges à éviter

Notez cet article

Investir dans une résidence de tourisme permet de diversifier son patrimoine tout en bénéficiant d’un certain nombre d’avantages fiscaux. Mais il y a des écueils à éviter.

Les avantages fiscaux spécifiques aux résidences de tourisme

Un achat de résidence de tourisme permet de transformer ses impôts en patrimoine par le biais de divers dispositifs fiscaux. L’Assemblée nationale a voté le prolongement de la loi Bouvard jusqu’à fin 2021 et a confirmé la réduction d’impôts applicable à ce type de logement. La réduction de l’impôt sur le revenu est de 20% du montant des travaux de rénovation qui sont plafonnés à 22 000 euros par logement, soit 4 400 euros de réduction maximale. C’est intéressant dans la mesure où une résidence de tourisme qu’on vient d’acheter nécessite souvent une réhabilitation.

Les résidences de tourisme concernées sont celles qui respectent ou qui sont en passe de respecter après travaux les critères de performance énergétiques et techniques fixés par la loi : équipement de chauffage ou de fourniture d’eau chaude utilisant une source d’énergie renouvelable, parois opaques et matériaux d’isolation thermique pour les surfaces vitrées et les volets. Les logements favorisant l’adaptation des personnes à mobilité réduite et ceux qui permettent le ravalement sont également éligibles.

Naturellement, un achat de résidence de tourisme garantit le versement de loyers réguliers, et la gestion quotidienne du bien est assurée par un exploitant pour une durée de 9 ans renouvelable. S’il le souhaite, l’investisseur pourra se réserver une ou plusieurs semaines de séjours dans sa résidence, ce qui est une excellente alternative à une résidence secondaire qui ne peut pas toujours être louée dans les mêmes conditions.

Acheter une résidence de tourisme permet aussi de récupérer la TVA inhérente à l’acquisition, mais à condition de conserver le bien pendant 20 ans. En optant pour régime réel d’imposition, l’acheteur pourra également déduire des loyers perçus le montant de la plupart des charges relatives à son investissement, et même amortir jusqu’à 85% de la valeur du bien.

Les pièges à éviter lors d’un achat de résidence de tourisme

Comme pour tout investissement, il faut garder en tête les objectifs que l’on s’est fixés et prêter une attention particulière à la fiabilité et à la solidité financière de l’exploitant. L’emplacement du bien est aussi un critère important à prendre en compte, à la fois en cas de revente que pour attirer les locataires, car une résidence située dans une zone non touristique a peu de chances d’être loué. Malgré la garantie offerte par le gestionnaire, il est toujours préférable d’éviter pareille situation qui engendre souvent des litiges.

Il ne faut également pas oublier qu’en cas de revente anticipée, la TVA récupérée doit être remboursée aux services fiscaux au prorata de la durée restante sur les 20 ans initialement prévus. Par ailleurs, en cas de faillite de l’exploitant, l’investisseur risque de perdre ses avantages fiscaux et naturellement ses loyers. Pour éviter ces écueils, le mieux, c’est de se faire conseiller par un spécialiste qui maîtrise les tenants et les aboutissants d’une telle transaction.

Related posts

Acheter ou construire votre maison ?

Claude

Pourquoi faire appel à un coach immobilier ?

Claude